Conseils aux parents pour bien préparer leur(s) enfant(s) à la préparatoire.

Conseils aux parents pour bien préparer leur(s) enfant(s) à la préparatoire.

 

L’Académie du Lac, école préparatoire et primaire sise aux Berges du Lac 2 – Tunis, accorde une très grande importance aux enfants dès l’âge de cinq (5) ans.

En effet, c’est à cet âge que notre petit fait ses premiers pas et commence le développement qui demeure le cœur des préoccupations et des actions des intervenants, maîtresses et parents.

Les défis développementaux de l’enfant se résument :

Point de vue affectif,

Les maîtresses veillent à mettre l’enfant en situation de sécurité et de confiance pour lui permettre de les accepter rapidement. Elles veillent à l’hygiène personnelle et corporelle, à la propreté, au repas, mais aussi à l’éducation et à la stimulation cognitive.

L’éducatrice s’occupe des enfants de 5 ans et effectue avec eux un grand nombre d’activités différentes, selon le projet éducatif prévu. Elle stimule l’apprentissage et le développement des enfants selon une approche ludique et organise des jeux, activités didactiques, éducatives et de socialisation dans la classe et en extérieur, des activités créatives, activités psychomotrices de groupe, etc.

La maîtresse aide et surveille les enfants, et elle est responsable des activités quotidiennes scolaires, comme l’entrée et la sortie de l’école, le moment de la cantine, le défoulement de la récréation et l’utilisation des toilettes.

De plus, lors de leur travail quotidien, les maîtresses du préparatoire tiennent compte des niveaux d’autonomie, des temps d’apprentissage, des intérêts et des attitudes de chaque enfant. Elles interprètent leurs besoins et répondent à leurs exigences personnelles.

Les maîtresses sont responsables de la création d’un environnement accueillant pour « nos enfants », de la bonne gestion des espaces et des temps et de la réalisation d’interventions finalisées à l’insertion active des enfants à l’école.

Les institutrices du préparatoire de l’Académie du Lac travaillent en équipe et ont besoin de coopérer, de façon complémentaire, avec les parents.

Il s’agit également des personnes de référence pour les parents, avec lesquels les maîtresses instaurent une relation de collaboration éducative.

Dans ce contexte de complémentarité et dans l’intérêt d’un meilleur développement de l’enfant, les maîtresses souhaitent une participation accrue des parents au niveau de :

Capacités cognitives :

Le parent favorise les capacités cognitives :

  • Encourage les jeux libres;
  • Propose des jeux structurés;
  • Explique le fonctionnement des choses et répond clairement aux questions.

 

Motricité:

Le parent favorise la motricité :

  • Invite tous les jours son enfant à jouer, à bouger et à expérimenter.

 

Langage et communication :

Le parent favorise le langage oral et la communication :

  • Parle régulièrement avec son enfant et l’encourage à s’exprimer clairement.
  • Le parent favorise le langage écrit et la communication :
    • Interagit quotidiennement au sujet de la lecture et de l’écriture des lettres et des chiffres.
    • Met à la disposition de son enfant du matériel écrit diversifié.

 Autonomie :

Le parent favorise l’autonomie :

  • Permet à son enfant d’accomplir des choses par lui-même et lui confie des responsabilités à sa mesure.
  • Aide son enfant à utiliser le petit pot ou la toilette au moment jugé opportun.

 Socialisation :

  • Le parent favorise la socialisation :
    • Offre à son enfant des occasions de jouer avec d’autres enfants.
    • L’aide à réguler ses impulsions et ses comportements .
    • Lui montre comment se comporter avec d’autres de manière socialement acceptable.

Conscience de soi :

Le parent favorise la conscience de soi :

  • Favorise l’estime de soi de son enfant en le félicitant ou en le valorisant.

Émotions :

  • Le parent qui tient compte du vécu émotif :
    • Reconnaît et nomme les émotions vécues par son enfant et lui donne des moyens pour les exprimer adéquatement.
    • Rassure son enfant lorsqu’il vit des émotions intenses.

Les défis développementaux de l’enfant doivent être analysés dans leur globalité. Chaque enfant est unique et se développe à un rythme qui lui est propre.

Être prêt pour la préparatoire ne signifie pas connaître l’alphabet, bien dessiner ou même écrire son nom. Cela veut simplement dire que l’enfant doit avoir acquis une maturité et une autonomie suffisante pour s’adapter facilement à sa nouvelle réalité d’élève. 

Habituer l’enfant à la maison :

À la maison, il est utile, voire nécessaire d’instaurer certaines habitudes telles que :

  • Augmenter le sentiment de sécurité grâce à l’harmonie du couple,
  • Favoriser un meilleur sommeil,
  • Aider à garder un bon équilibre de vie.

À l’école, les maîtresses de l’Académie du Lac jouent un rôle de premier plan puisqu’elles permettent aux enfants de mieux s’organiser, d’anticiper le déroulement de la journée et des activités à venir. En entrant à la préparatoire de l’Académie du Lac, votre enfant est mis dans les conditions d’adaptation à de nouvelles pratiques quotidiennes.

Pour l’aider à s’ajuster, il serait intéressant que les parents lui fassent vivre des habitudes à la maison. Ainsi, la coutume du retour à la maison pourrait ressembler à ceci :

  • Accrocher le manteau en entrant à la maison,
  • Ranger les souliers au bon endroit,
  • Laver ses mains.

Favoriser l’apprentissage de la propreté :

L’apprentissage de la propreté se fait en général entre l’âge de 3 et 5 ans. En entrant à la préparatoire à l’âge de 5 ans, votre enfant devrait déjà être capable de comprendre les signaux que lui envoie son corps et d’aller seul aux toilettes. 
Si, lors de l’entrée en préparatoire, votre enfant a encore besoin de l’intervention d’un adulte, vous pouvez en informer sa maîtresse.

L’Académie du Lac vous propose quelques conseils, à pratiquer, pour aider votre enfant :

  • Lui apprendre à bien s’essuyer ;
  • Lui montrer comment tirer la chasse ;
  • Lui donner des consignes pour bien se laver les mains ;
  • Afficher des pictogrammes à un endroit stratégique ;
  • Expliquer l’importance de l’intimité.

Encourager votre enfant à s’habiller seul :

Apprendre à attacher les lacets sans l’aide de l’adulte s’acquiert généralement vers l’âge de 5 et 6 ans. Il est donc utile de l’aider jusqu’à son apprentissage.

En revanche, il doit être capable de s’habiller sans aide. Bien sûr, l’aide de l’adulte sera proposée pour les actions qui représentent encore un défi pour les enfants de cet âge, comme le boutonnage ou l’utilisation de la fermeture Éclair.

Pour encourager votre enfant à le faire seul, vous pouvez :

  • Inventer des récits pour mémoriser l’ordre dans lequel il doit enfiler ses vêtements ;
  • Faire des courses afin de déterminer qui de lui ou de vous enfile le plus rapidement ses vêtements ;
  • Faire des jeux pour lui apprendre à distinguer l’avant de l’arrière ;
  • Lui fournir des vêtements qui respectent son niveau d’autonomie.

Développer sa motricité fine et globale :

La manipulation d’un ciseau à bout rond, tout comme celle d’un crayon, exige une bonne coordination motrice et une excellente motricité fine afin d’utiliser les petits muscles de ses doigts et de ses mains pour effectuer des gestes précis. Pour soutenir le développement de votre enfant en ce sens, vous pouvez l’inviter à :

  • Dessiner à plat ventre,
  • Jouer avec de la pâte à modeler,
  • Dessiner avec différents types de crayons,
  • Utiliser des ciseaux pour découper des formes.

Pour être en mesure d’exécuter des gestes qui exigent autant de précisions, votre enfant doit préalablement avoir développé sa motricité globale. Voici des activités que vous pouvez lui proposer à la maison : 

  • Jouer au parc pour apprendre à sauter, à courir, à grimper, à ramper ;
  • Manipuler différents objets : ballon, balle, cerceaux pour développer sa coordination ;
  • Faire des jeux pour travailler son équilibre.

Développer l’autonomie au quotidien :

Pour bien se développer à l’extérieur du milieu familial, l’apprentissage de l’autonomie est indispensable.

Dans le but d’aider votre enfant à être un peu plus indépendant, vous pouvez :

  • Lui donner des responsabilités adaptées à son âge ;
  • L’encourager à faire certaines choses tout seul ;
  • Lui demander son opinion ;
  • Lui laisser prendre des initiatives ;
  • Valoriser ses efforts et le féliciter.

Ce n’est que de cette façon que les parents et les maîtresses s’accordent pour harmoniser le développement de l’enfant.

Le besoin de l’enfant d’être aimé et touché, de s’attacher, d’obtenir de l’attention, de jouer, d’être dorloté, etc. doit être reconnu comme d’autres besoins biologiques telles que la faim, la soif ou encore le sommeil.

L’enfant qui a le plus besoin d’amour est souvent celui qui se montre le moins aimable.

 L’Académie du Lac 2 : école préparatoire et primaire – 5, Rue Wall Street – 1053 Les Berges du Lac 2 Tunis – Tel : 29 102 400

contact@academiedulac.comwww.academiedulac.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.