Comment aider son enfant à mieux vivre un changement d’école?

Comment aider son enfant à mieux vivre un changement d’école ?

 Changer d’école, surtout en cours d’année scolaire, représente un vrai bouleversement pour l’élève. Heureusement, il est possible d’aider votre enfant à mieux vivre cette période de renouveau, grâce à quelques astuces toutes simples que voici :

Visiter la nouvelle école

Si la situation le permet, il est conseillé de visiter la future école de votre enfant en sa compagnie. Ce court passage, dans ce qui sera son nouveau lieu d’apprentissage, lui donnera la possibilité de se familiariser avec l’endroit.

Avoir un aperçu de la manière dont sont disposés les locaux et rencontrer le personnel l’aidera à :

  • Diminuer son niveau de stress,
  • Imaginer sa première journée,
  • Repérer les locaux,
  • Repérer le bureau des personnes-ressources.

Se renseigner

Lors de la visite de la future école, vous pouvez en profiter pour poser quelques questions rassurantes au personnel sur place pour en savoir plus sur :

  • Le nombre d’enfants par classe,
  • Le nom des futurs enseignants de votre enfant,
  • Les activités annexes possibles,
  • Le menu de la semaine.

Fréquenter ses futurs camarades

Votre enfant est timide et a du mal à entrer en contact avec les autres ?

Voici ce quelques conseils à lui donner :

  • Affiche un sourire sincère,
  • Approche-toi et salue les autres,
  • Présente-toi,
  • Montre de l’intérêt envers l’activité en cours,
  • Propose une activité.

Dialoguer

Même si votre enfant est très enthousiaste par ce changement d’école, cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’aura aucune réaction. Puisque la joie, l’anxiété et le chagrin sont des émotions qui peuvent cohabiter, il n’est pas impossible que votre enfant soit momentanément bouleversé. Pour l’aider à mieux gérer ses sentiments, il est conseillé d’ouvrir le dialogue. Pour y arriver, vous pouvez :

  • Accepter ses émotions sans les minimiser,
  • Être à son écoute,
  • Faire preuve de compréhension.

Un Homme n’est jamais si grand que lorsqu’il est à genoux pour aider un enfant.« Pythagore »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.